Si Avec Brio interviewe des personnes qui ont monté de beaux projets, il permet aussi de mettre en lumière les belles initiatives qui existent et surtout les personnes qui y contribuent. 

Aujourd’hui, je suis ravie d’accueillir Alicia, bénévole au sein de l’association Champ libre qui permet de créer des rencontres inattendues entre des personnes en situation d’isolement (détenus, malades psychiatriques) et des personnes passionnées.

Champ libre organise ainsi des ateliers pour amener du savoir et de l’humanité à ces personnes coupées de la réalité au quotidien.

En cette période si particulière, il m’a semblé important de parler de ces personnes oubliées, de celles dont on n’accorde que très peu d’importance, pour comprendre ce qu’il en était, ce qu’elles vivaient et surtout déconstruire l’image négative ou faussée que l’on peut avoir.  

Ainsi, à travers cet épisode, Alicia nous dresse ce contexte si particulier qu’est celui des prisons, mais nous parle surtout du privilège de la liberté, de l’importance de l’altruisme et des bienfaits qu’apporte l’investissement personnel au sein d’une association 

Comme le prouve cette belle initiative, cette leçon d’humanité, est une manière de nous faire réfléchir sur la chance qu’est la vie et de l’importance de s’intéresser à autrui pour comprendre, grandir et construire. 

Konbini – Robin des murs

Notes

Notre invitée de la semaine

Alicia, bénévole au sein de l’association Champ libre.

Aujourd’hui j’ai la chance d’accueillir une des cofondateurs, d’une lettre un sourire, une des initiatives solidaires la plus remarquée pendant le confinement. 

En effet, Mathilde nous explique comment avec sa plateforme,  elle a réussi à redonner le sourire aussi bien aux personnes âgées et isolées dans les EPHAD, qu’aux destinateurs qui se sont engagés à leur écrire une lettre.

Ce projet, porteur d’amour, nous montre qu’être très jeune et doté de peu d’expériences professionnelles, n’empêche pas à la réussite d’un projet. 

Au contraire,  avec plus de 600 000 lettres envoyées à plus 1300 établissements médicalisés, Mathilde nous raconte comment elle a vécu ce succès, l’aide qui lui a été apportée et surtout comment elle compte pérenniser cette belle initiative. 

Le virus de l’amour existe bien et c’est que vous allez découvrir dans cet épisode, très touchant, rempli d’espoir et de fraîcheur. 

Très bonne écoute ! 

Notes

Hello à tous et bienvenue sur ce nouvel épisode d’Avec Brio.

Eric est designer et cofondateurs de The Keepers, une société de services qui propose des consignes à casques, des recharges téléphoniques et des portes manteaux dans des lieux publics. 

Dans cet épisode, Éric nous parle de l’importance de son métier, mais surtout de l’expérience qu’il offre aussi bien à ses clients qu’à ses consommateurs finaux. Il nous dit en quoi celle-ci est primordiale et surtout pourquoi il faut penser sa stratégie par rapport à sa cible.  

Il nous donne également des conseils pour trouver une idée, mais vient aussi la démystifier. En effet, il nous explique que de l’idée à la réalisation, celle-ci est souvent obsolète mais que les itérations et les améliorations continues, en font une idée béton.

Il nous parle aussi des galères, et en quoi celles-ci ont du bon, voire du très très bon. 

Enfin, Éric nous parle de comment the Keepers, a réagi face à la crise du COVID, lorsqu’ils ont perdu la majorité de leurs clients. En s’adaptant plus que rapidement, ils ont créé la rainbow station avec l’entreprise Merci Handy. Ce distributeur de gel nettoyant aux extraits d’arc-en-ciel nous montre une nouvelle fois, comment ils ont transformé une expérience quelconque en une expérience fun et ludique. 

Un épisode riche en enseignements, qui permet de se lancer dans son projet sans complexe. 

Bonne écoute ! 

Show notes

Hello à tous et bienvenue sur ce nouvel épisode d’Avec Brio,

Aujourd’hui, je suis ravie d’accueillir Jennifer, qui a un parcours, tout à fait étonnant, puisque son métier consiste à coordonner des projets humanitaires pour venir en aide aux populations locales dans les pays à risques, c’est-à-dire des pays qui font l’objet d’urgence sanitaire, de conflits, de conjonctures économiques ou politiques particulièrement difficiles, ou de catastrophes naturelles. 

Vous l’aurez compris, Jennifer a un parcours atypique puisqu’elle ne travaille pas à Paris, à Bordeaux ou à Lyon, mais s’est déplacée dans des pays comme l’Irak, l’Afghanistan, le Libéria, le Myanmar et travaille actuellement en République Centre Africaine. 

À travers cet épisode, Jennifer nous explique ce qui la pousse à faire ce métier. 

On y parle de quête de sens, de l’importance de sortir de sa zone de confort pour arriver aux résultats souhaités et de relations humaines lorsqu’on vit une vie d’expatrié.  

Bonne écoute ! 

Nos invités de la semaine:

William & Valentin, co-fondateurs d’interlude, nous font l’honneur de nous parler d’Interlude, un média rap français, US & lifestyle.

À travers cet échange, nos deux entrepreneurs nous expliqueront comment d’une page Facebook, ils se sont très vite professionnalisés pour arriver à se hisser dans la cour des grands et se faire une place parmi les médias reconnus et spécialisés

Autodidactes, nos deux passionnés nous parleront des facilités des débuts, de l’importance du contenu pour fidéliser sa communauté, mais aussi des difficultés traditionnelles et nouvelles auxquelles ils doivent faire face.

Cet épisode rempli d’anecdotes, nous raconte dans quel contexte s’inscrivent les médias d’aujourd’hui mais surtout, l’importance de se lancer. Vivre de sa passion est possible et surtout riche en expériences !

Découvrez Interlude

“But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will.”

Teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Nor again is there anyone who loves or pursues or desires to obtain pain of itself, because it is pain, but because occasionally circumstances occur in which toil and pain can procure him some great pleasure. To take a trivial example, which of us ever undertakes laborious physical exercise, except to obtain some advantage from it?

On the other hand, we denounce with righteous indignation and dislike men who are so beguiled and demoralized by the charms of pleasure of the moment, so blinded by desire, that they cannot foresee the pain and trouble that are bound to ensue; and equal blame belongs to those who fail in their duty through weakness of will, which is the same as saying through shrinking from toil and pain. These cases are perfectly simple and easy to distinguish.

On the other hand, we denounce with righteous indignation and dislike men who are so beguiled and demoralized by the charms of pleasure of the moment, so blinded by desire, that they cannot foresee the pain and trouble that are bound to ensue; and equal blame belongs to those who fail in their duty through weakness of will, which is the same as saying through shrinking from toil and pain. These cases are perfectly simple and easy to distinguish.

Show notes:

This episode we’ll be talking about:

  • In a free hour, when our power of choice is
  • Untrammelled and when nothing prevents
  • Our being able to do what we like best every pleasure is to be welcomed and every pain avoided
  • But in certain circumstances and owing to the
  • Claims of duty or the obligations of
  • Business it will frequently occur that pleasures have to be
  • Repudiated and annoyances accepted.